revue culturelle adéquate

arts & vies

Oui, ce sont nos amis qui font des livres, des films, des chansons, des spectacles et objets d'arts en tous genres et de toutes sortes, réels ou virtuels, connus ou moins connus, etc. 

Pourquoi tout ce travail, le plus souvent énorme, sans garantie aucune de quoi que ce soit ?… quelles étaient les motivations des peintres de la grotte Chauvet il y a trente-deux mille ans ?… comment savoir ce qui se trame dans l'âme des artistes, pour que certain(e)s remuent ainsi les nôtres ?

Film expérimental de 26 minutes,
de Gil Valéry, avec la collaboration artistique d'Éléonore Dyl.

Telles les actualités des années 40 qui étaient diffusées dans les cinémas, une voix off nous livre les dernières informations internationales. Nous parcourons divers appartements à travers l’Europe. Une rencontre avec une vingtaine de personnes dans leurs intérieurs et leurs émotions, le doigt posé sur les interactions à peine perceptibles de leurs actes, de leurs réalités. Nous posons notre regard et observons tout grand les yeux ouverts une danse surréaliste de la vie et du flot d'informations dans lequel nous baignons.

http://creative.arte.tv/fr/space/Espace_Public/message/22521/La_baignoire_Duchamp_-_trailer/

Après avoir travaillé dans l'action sociale et le secteur des réfugiés Gilles entame une formation en communication visuelle.

Dès lors, il poursuit son activité comme graphiste et enseigne les nouveaux médias, réalise des reportages photo puis devient assistant, caméraman et chef opérateur pour les Films Plans-Fixes entre autres.

Il travaille aujourd'hui entre la Suisse et la Belgique, s'engage dans l'écriture et la réalisation de plusieurs projets de fictions et documentaires.

espace public

In 1996, Eleonore graduated from the Royal Academy of Dramatic Art in London in stage management and theatre production. Since then she has worked on film and theatrical productions with international directors such as Irina Brook and Luc Bondi. Eleonore started to direct her own projects in 2003. In 2006, she received a 6 month Artist Residency from Wallis, Switzerland to develop “In Quest of” a personal theatrical project in NYC. Since then, she divides her time between New York and Europe. Her NYC directing credits include “Folie Pure” (2012 @Theater for the New City), “Unraveling” (2011@ The Kitchen produced by The Field), “Playing Cricket” (2010@ The Kraine Theater), “Dream on until... “(Site-specific performance 2008), “Le Carosse du Saint Sacrement” (2008, the Salon of the Cultural Services of the French Embassy in NYC). Eleonore works and collaborates with Belgian artist Gilles Valery, and “La Baignoire du Champ”, a surrealist film will be released in September 2012. Beside her stage directing, she is also developing theater and art program in dual language for children and adults. 

http://eleonore.dimension5.net/

 
 

Pour contacter directement l'auteur : leo@dimensioncinq.ch

Soraya Ksontini est une musicienne, chanteuse tuniso-suisse. Après de multiples scènes et concours de musique locaux durant son enfance et son adolescence qu’elle passe entre Lausanne et Tunis, elle vit ses premières expériences professionnelles dans le milieu du hip-hop lausannois, aux cotés de Sens Unik, de Stress, etc.. Elle se fait connaître du grand public en 2007, en accédant à la finale de la Star Academy Maghreb. Dès lors, elle présente son projet solo entre la Suisse, la France, la Belgique et la Tunisie. 

En 2009, elle est la lauréate du Prix de la Fondation du Pied à l’Etrier (Pully), ainsi que du Prix de la Création du Zonta Club (Lausanne). En 2010, elle est finaliste lors des Journées Musicales de Carthage, prestigieux concours international de chansons arabes. Quelques mois plus tard, elle est la première artiste féminine à se voir confier une résidence au Cully Jazz Festival, avant de gagner le Prix du Soleil, à la Médaille d’Or de la Chanson francophone, à Saignelégier. Fin 2011, le single «Lila» (Radi Tabasco feat. Soraya) est choisi par Buddha Bar Collection, pour apparaître sur le quatrième opus des Little Buddha, puis par Claude Challe pour sa compilation «Djellabar». 

En novembre 2012 sort son premier EP, «Soraya & me», co-produit, co- arrangé et réalisé par Maxime Steiner, jeune réalisateur montant de la scène suisse-romande (Aliose, Trip In). 

Dès sa sortie, Soraya & Me fait son entrée sur la playlist principale de la radio suisse-romande phare et éveille l'attention. Il sera présenté dès janvier 2013 sur les scènes de Suisse, de France et du Maghreb.

http://www.myspace.com/sorayalivemusic

Prométhée, poème électrique

François Chaffin et le guitariste Benjamin Coursier reprennent Prométhée, poème électrique où le personnage titre vient de nos jours, rechercher son feu… remanié depuis nos dernières prises de vues, cet opus a été joué fin août, à Tokyo, avec sous-titres en japonais. Affaire à suivre ?… prochaines représentations sous

http://www.theatre-du-menteur.com/?page_id=345

Sur l'auteur et notre film-portrait en production : 
http://www.pitrerie.ch/rapport-2012/temps-reel/cinema/fran-ois-chaffin-auteur-en-scene/
 

promethee-flyer-2012-01-web-recto.jpg