entre solstice et équinoxe (2011)

Amis,

La saga de la Pitrerie vous amuse ou vous intéresse ?... alors pour satisfaire vos curiosités, le site http://www.pitrerie.ch/ est à votre disposition désormais ; encore en construction, il propose déjà les sept derniers Rapports d'activités de la Fondation "pour plus de vie dans l'art, et plus d'art dans la vie" (rubrique Fondation), quelques films, démos et vidéos de notre cru (rubrique Vidéos), divers documents et photos en rapport avec notre histoire (rubrique Documents), la présentation d'événements promus par la Pitrerie (rubrique Événements), et deux blogues (en attendant d'autres, à la rubrique Blogues).

Celles et ceux qui nous demandent des nouvelles de la construction des deux Colines, maisonnettes écologiques et naturalistes pour lesquelles nous avons un terrain à Vex, en trouveront sous le blogue "Nouvelles du cosmos" ouvert à vos commentaires, puisqu'il traite d'architecture au sens le plus contemporain du mot.

Entre solstice et équinoxe (2011), il apparut que la fameuse Crise (celle dont on parlait depuis 2007), avait "rongé comme un cancer la confiance des marchés" – disent les meilleurs experts. Après la Crise des 1929 les conséquences furent dramatiques, à quoi peut-on s'attendre huitante ans plus tard ?... entre la rigueur imposée par les créanciers et la récession que celle-ci engendre, avec des parlements qui chignotent des peanuts dans le vaste bal des milliards, les gouvernements peinent à la restaurer, cette confiance !... et les "investisseurs" se précipitent sur l'or et le franc suisse ; ce qui n'avantage pas grand-monde...

Tentons une expérience, me dis-je : construisons deux maisons "passives" – qui produisent autant d'énergie qu'elles en consomment, en un lieu où l'air et l'eau sont encore de bonne qualité, avec assez de terre pour jardiner. On aura toujours quelques haricots pour se payer le journal, et pratiquer cette "sobriété heureuse" dont parle Pierre Rabhi... vous allez me dire que ça n'est pas à la portée de tout le monde, et je ne suis pas sûr que ce soit à la nôtre... mais le plus grand tort serait de ne même pas essayer, dès lors qu'on croit savoir comment !?

Voilà, chers amis : fini les tartines collectives distribuées par courriel,  dorénavant le site se chargera de véhiculer mes élucubrations. N'hésitez pas à y répondre si ça vous dit quelque chose, on y trouve tout ce qu'il faut pour communiquer (rubrique Contact). 

Si vous tenez vous-même site(s) ou blogue(s), qui reflètent vos activités ou traitent de sujets qui vous tiennent tout particulièrement à coeur, grand merci de m'en faire connaître les adresses. Je suis curieux ?... oui, mais moi au moins, je le dis tout de suite...

Cordialement vôtre,

Guy Michaud
Domaine la Pitrerie, 21 septembre 2011